PAS TRÈS FIER : MAIS LA REVALORISATION GAGNE DU TERRAIN


revalorisation, réutilisation, recyclage
Avez-vous regardé le film documentaire de Denis Blaquière (La Poubelle Province) diffusé sur Radio-Canda en janvier dernier? Coeurs sensibles, préparez-vous. C’est un portrait plutôt désolant que l’on fait du Québec et des québécois! À ce qu’on y présente, il semble que nous soyons champions toute catégorie, en tête du peloton, parmi les plus grands producteurs de vidange au monde par habitant. C’est un bien désolant record, mais cela ne semble pas tenir tout à fait du hasard.

En fait, on y comprend que deux principaux éléments concordent pour en arriver à ce triste résultat : les politiques et les infrastructures en place n’encouragent pas la mise en valeur des matières résiduelles, bien au contraire ET, on y comprend également que certains ont tout avantage à ce qu’on enfouisse nos rebuts : c’est payant! Les promoteurs de ces entreprises engrangent des millions à enfouir nos vidanges. Ils ont donc tout avantage à ce qu’on produisent de plus en plus d’articles jetables.

À contre courant

Par chance qu’on commence à voir poindre des initiatives ça et là qui offrent des alternatives à cette frénésie du jetable. L’intérêt grandissant pour les articles usagés, autant pour une réutilisation directe que pour des remises à neuf, montre un signe d’espoir. Et pour ceux qui se tournent malgré tout vers des articles neufs, nombreux sont ceux et celles qui cherchent des biens durables et réparables. Sans le savoir, choisir l’une ou l’autre de ces options, c’est poser un geste politique :

  • C’est à la fois un geste porteur pour le développement de l’économie locale,
  • c’est une manifestation claire d’un raz-le-bol des produits de piètre qualité qui vident nos poches à continuellement devoir les remplacer, sans compter que collectivement on débourse des sommes astronomiques pour gérer nos poubelles,
  • C’est un geste concret de valorisation des ressources et de réduction de nos déchets,
  • C’est choisir un rapport humain dans nos échanges commerciaux où on peut mettre un visage associé à nos articles (j’ai trouvé ça dans une vente de garage d’une dame qui me racontait que…. J’ai fait remettre à neuf chez mon ébéniste. C’est un amour d’artisan…). Vous voyez le genre d’histoires. C’est tout plein de vivant ! C’est charmant ! C’est précieux.

Quand c’est cher, ça nous est cher

Et, parlant de précieux, le fait de débourser un peu plus pour nos articles neufs ou remis à neufs nous incite davantage à en prendre soin. Ça leur donne littéralement de la valeur et ça nous incite à être plus créatifs sur leur préservation. On peut penser à : – les garder plus longtemps : même si le changement est aussi sain pour l’esprit – les réparer : oui oui, cette option existe encore et nous y croyons beaucoup !!!! – les transformer : avec un peu d’imagination et d’aide – les réutiliser, parce qu’ils sont encore bons et fonctionnels – les réinventer pour d’autres usages – les passer au suivant : les vieilleries des uns deviennent les trésors des autres – etc.

Retrouver sa fierté

Autant se l’avouer, si on se tourne si facilement, vers le neuf bon marché, soit vers les articles-poubelles, et qu’on prend si peu soins de nos objets, c’est que c’est la voie la plus facile. C’est rapide de jeter. Ça demande peu d’efforts. Et ça peut aussi donner l’impression que c’est plus économique. Ici je vous renvoie à d’autres articles publiés précédemment pour comprendre pourquoi il ne s’agit que d’une illusion. Mais redonner vie est bien plus stimulant. La couche d’histoire et d’anecdotes qu’on ajoute à nos objets ne sera jamais incluse dans les conteneurs des articles produits en masse. Je le répète : c’est très précieux et porteur de sens. Retrouvons notre fierté de prendre soin de ce qui fait parti de notre vie. La planète en a grandement besoin. Merci de croire en la revalorisation d’articles usagés et merci de passer à l’action en choisissant des articles durables. Nous sommes dépassés le stade du blabla. Il est temps d’agir. Nous en sommes. Et vous? régis pelletier Luwiss