La confiance et la qualité montrées en images.

DÉCEPTIONS

Vous arrive-t-il de vous retrouver avec le détestable sentiment d’être rapidement déçu par vos achats de bien neufs? Rien de bien étonnant, direz-vous, puisqu’on a même déjà nommé ce phénomène : l’obsolescence planifiée. C’est la capacité de produire -et de vendre- un article de façon à ce que sa durée de vie soit limitée et qu’on doive le remplacer dans le délai prévu. C’est ce que la quintessence du capitalisme a trouvé de mieux pour FAIRE ROULER L’ÉCONOMIE. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai la nette impression qu’il n’y a pas que l’économie qui se fait rouler ici.*

offre-meubles-à-rabais
Et de fois en fois, j’ai vraiment l’impression qu’on est rendu tellement désabusé qu’on en arrive à perdre nos repères. Moi le premier, je me suis souvent contenté d’acheter un prix plutôt que de rechercher des critères de qualité et de durabilité : peu importe ce qu’on me propose, si le prix convient, alors c’est bon. Mais en même temps je sais bien qu’il n’y a pas de mirable dans tout ça. Historiquement parlant, nous n’avons jamais payé si peu chers pour nos biens. Encore aujourd’hui, nous sommes capables de trouver des sofas pour 1000$, soit le même prix que l’on payait dans les années 1970. Mais s’agit-il d’un sofa comparable? Est-ce que ces deux sofa ont la même valeur ? Pas dutout, en fait. Le 1,000$ de l’époque serait comme payer plus 6100$** aujourd’hui. C’était tout de même une bonne somme pour l’époque, mais c’était aussi de sacrés bons meubles. La preuve, c’est que plusieurs de ces meubles sont encore là aujourd’hui, solides comme le roc.

Essayez de garder et d’utiliser un sofa payé 1,000$ aujourd’hui aussi longtemps que ceux de cette époque. Tout au plus, et ce sans exagération, vous réussirez peut-être à le garder 2-3 ans, si vous ne l’utilisez presque pas et si vous n’avez pas d’enfant. Sinon, les meubles neufs à bas prix sont fabriqués pour perdre rapidement leur confort et pour se briser dans un délai de 6 mois à -gros gros maximum- 5 ans. Et puis hop! Il faut déjà les jeter et les remplacer.

INCRÉDULITÉ

Avec tous les exemples de magouilles, d’escroqueries, de tromperies qu’on nous dévoile au grand jour, il est difficile de penser qu’il existe encore quelque part des gens de confiance qui offrent des produits et des services à la hauteur du prix demandé. Mais ici, dans ce blogue, je ne suis pas client, je suis celui qui vous propose des services. Déjà ça peut paraitre douteux. Ça peut donner l’impression que j’essaie de jeter de la poudre aux yeux et que, comme beaucoup d’autres, je ne fais que camoufler mon réel travail derrière des mots savamment choisis pour donner une impression de confiance.

Normal de se sentir désabusé. Et pour cause! Il est difficile de trouver de la qualité de nos jours, sans avoir à payer un prix exorbitant. Et même en payant un fort prix, on a encore l’impression qu’on peut s’être fait avoir, malgré tout. Mais en général, il y a soit de la super qualité, souvent hors de prix ou il y a du super « cheap » jetable. Et il y a tous ceux qui prétendent offrir de la qualité, mais qui ne cherche qu’à nous arnaquer.
On fait quoi avec ça?

comparatif de durabilité de sofas

ALTERNATIVES EN IMAGES

On fait quoi ? : on veut des prevues qu’on ne se fait pas arnaquer !
Moi je suis tanné d’être déçu par ce que je me procure ailleurs, principalement chez les gros commerçants. C’est pourquoi je me suis dit : Si je propose quelque chose, les gens vont en obtenir pour leur investissement et ils vont non seulement avoir un sentiment de confiance, il vont avoir toutes les preuves pour être en confiance.

Et des preuves, c’est très facile à fournir de nos jours. Il suffit de prendre son téléphone intelligent et de prendre en photo chacune des étapes du travail réalisé sur les meubles. C’est d’une simplicité déconcertante, mais c’est aussi d’une efficacité redoutable. Ici, images à l’appui, il n’y a plus moyen de cacher la réalité. L’image parle d’elle-même : on peut voir le soin apporté au travail réalisé et on peut voir que les matériaux prévus dans la confection sont bel eet bien introduits dans les meubles remis à neuf.

VISITE

Et c’est le rôle de l’artisan de vous rassurer et de vous accompagner pour vous amener à obtenir le plus possible pour votre investissement. C’est ici que la visite devient pertinente. Elle permet de clarifier ses préférences, de faire ses choix de conforts, de textures, de confection et de tous les petits détails qui font une différence. Avec ça on obtient une estimation qui a du sens. En plus, on peut voir des exemples de projet déjà réalisés ou en cours et constater la qualité du travail. Et si en plus l’artisan fourni un dossier détaillé de photos montrant chacun des étapes du travail accompli, alors il n’y a plus de doute. Il n’y a que des preuves. Et sur des preuves, il est possible d’établir un lien solide de confiance.

Essayez de garder et d’utiliser un sofa payé 1,000$ aujourd’hui aussi longtemps que ceux de cette époque. Tout au plus, et ce sans exagération, vous réussirez peut-être à le garder 2-3 ans, si vous ne l’utilisez presque pas et si vous n’avez pas d’enfant. Sinon, les meubles neufs à bas prix sont fabriqués pour perdre rapidement leur confort et pour se briser dans un délai de 6 mois à -gros gros maximum- 5 ans. Et puis hop! Il faut déjà les jeter et les remplacer.

INCRÉDULITÉ

Avec tous les exemples de magouilles, d’escroqueries, de tromperies qu’on nous dévoile au grand jour, il est difficile de penser qu’il existe encore quelque part des gens de confiance qui offrent des produits et des services à la hauteur du prix demandé. Mais ici, dans ce blogue, je ne suis pas client, je suis celui qui vous propose des services. Déjà ça peut paraitre douteux. Ça peut donner l’impression que j’essaie de jeter de la poudre aux yeux et que, comme beaucoup d’autres, je ne fais que camoufler mon réel travail derrière des mots savamment choisis pour donner une impression de confiance.

Normal de se sentir désabusé. Et pour cause! Il est difficile de trouver de la qualité de nos jours, sans avoir à payer un prix exorbitant. Et même en payant un fort prix, on a encore l’impression qu’on peut s’être fait avoir, malgré tout. Mais en général, il y a soit de la super qualité, souvent hors de prix ou il y a du super « cheap » jetable. Et il y a tous ceux qui prétendent offrir de la qualité, mais qui ne cherche qu’à nous arnaquer.
On fait quoi avec ça?

ALTERNATIVES EN IMAGES

On fait quoi ? : on veut des prevues qu’on ne se fait pas arnaquer !
Moi je suis tanné d’être déçu par ce que je me procure ailleurs, principalement chez les gros commerçants. C’est pourquoi je me suis dit : Si je propose quelque chose, les gens vont en obtenir pour leur investissement et ils vont non seulement avoir un sentiment de confiance, il vont avoir toutes les preuves pour être en confiance.

Et des preuves, c’est très facile à fournir de nos jours. Il suffit de prendre son téléphone intelligent et de prendre en photo chacune des étapes du travail réalisé sur les meubles. C’est d’une simplicité déconcertante, mais c’est aussi d’une efficacité redoutable. Ici, images à l’appui, il n’y a plus moyen de cacher la réalité. L’image parle d’elle-même : on peut voir le soin apporté au travail réalisé et on peut voir que les matériaux prévus dans la confection sont bel eet bien introduits dans les meubles remis à neuf. Voyez cet exemple ici.


confiance en image

 

VISITE

Et c’est le rôle de l’artisan de vous rassurer et de vous accompagner pour vous amener à obtenir le plus possible pour votre investissement. C’est ici que la visite devient pertinente. Elle permet de clarifier ses préférences, de faire ses choix de conforts, de textures, de confection et de tous les petits détails qui font une différence. Avec ça on obtient une estimation qui a du sens. En plus, on peut voir des exemples de projet déjà réalisés ou en cours et constater la qualité du travail. Et si en plus l’artisan fourni un dossier détaillé de photos montrant chacun des étapes du travail accompli, alors il n’y a plus de doute. Il n’y a que des preuves. Et sur des preuves, il est possible d’établir un lien solide de confiance.

* Pubilicté fictive. Meubles produits par des esclaves vivant dans des conditions de survie. Les matériaux utilisés sont nocifs et dommageables pour l’environnement. Leur durée de vie moyenne est d’environ 6 mois. Et, un petit extra avec ça ???
** Montant calculé le samedi 7 février 2015. Le calcul peut se faire en ligne ici.

Recent Posts